Télétravail : Adaptation, discipline et environnement de travail

Dans un article précédent, j’ai annoncé que les employés de d’Astous Groupe Conseil travailleront bientôt tous de la maison. Or, changer d’environnement de travail peut demander à certains un temps d’adaptation et même de la discipline.

Adaptation et discipline

Travailler peut s’avérer difficile, mais pour plusieurs personnes, être à la maison est plus stressant qu’être au bureau. En effet, Sarah Damaske, professeur adjoint Labor Studies and Employment Relations and Sociology de la Pennsylvania State University, a démontré que pour la majorité des gens, la partie la plus relaxante de la journée se déroulait lorsqu’ils sont au travail. Selon l’étude, le stress serait causé par les nombreuses tâches liées à leur vie personnelle. Pour les parents, ces tâches se rapportent à s’occuper de leurs enfants : les lever, les aider à se préparer pour l’école, les y reconduire, etc. Pour les autres qui n’ont pas d’enfants, ces derniers se stressent à penser à tout ce qu’ils ont à faire après le travail.

Face aux résultats obtenus par cette étude, j’en viens à m’interroger sur la possibilité que peut-être le télétravail est plus stressant que de travailler dans un bureau. Du fait qu’une personne qui travaille à la maison n’est plus aussi éloignée des petits tracas de la vie courante, elle se trouve à portée de ses tâches ménagères et sera incitée à en réaliser en parallèle. Par exemple, elle aura envie de faire une brassée de lavage. C’est alors que la discipline intervient comme la qualité principale à avoir ou à acquérir afin de ne pas tomber dans le panneau et de se laisser distraire par son lieu de travail. En ce qui concerne le stress lié au télétravail, les personnes qui travaillent de la maison ont l’avantage de ne plus avoir à affronter le trafic ou toute autre contrariété associée au transport vers un lieu de travail. Ils disposent donc de quelques heures de plus par semaine qu’ils peuvent utiliser pour se détendre en pratiquant une activité sportive ou une activité de détente comme le yoga.

Coffice

Pour certains, travailler à la maison peut parfois manquer de vie. Ces derniers s’ennuient alors de l’ambiance associé à leur ancien environnement de travail. Les cafés représentent alors une belle alternative pour remédier à cette situation. Aujourd’hui, de nombreuses personnes, et pas uniquement des étudiants, préfèrent travailler dans les cafés plutôt que dans un bureau ou à la maison. Ce phénomène a pris une telle ampleur qu’une communauté a vu le jour : The Coffice. The Coffice est né de la conjonction des mots « coffee » et « office » pour décrire les cafés qui sont utilisés comme un environnement de travail non-traditionnel. Ces environnements ont l’avantage d’offrir du bon café, des pâtisseries fraîches, un accès Internet Wi-Fi et surtout aucun collègues de travail pour venir vous déranger.

Parcs Canada : Internet sans fil

Aujourd’hui, il est de plus en plus facile de trouver des lieux qui sont couverts par un réseau sans fil Wi-Fi. Les cafés, les hôtels, les restaurants ou les gares constituent quelques-uns des endroits qui se sont adaptés aux besoins de leurs clients. Or, cet été, les parcs et lieux historiques de Parcs Canada viendront s’ajouter à cette offre. Donc, ceux qui font du télétravail et qui veulent rattraper le temps perdu par une brassée de lavage pourront ajouter leurs ordinateurs portables à leur équipement de camping.

Bref…

Le télétravail permet d’être plus près du lieu que nous affectionnons le plus : notre maison. Par contre, ce lieu peut parfois amener son lot de stress et de distractions. Par conséquent, pour devenir un télétravailleur accompli, il faut avoir une discipline de fer ainsi que de bonnes habitudes de vie telles que celles de prendre des pauses-santé. Il ne faut pas non plus oublier que le télétravail ne veut pas nécessairement dire que le travail doit être réalisé à la maison. Il peut aussi s’effectuer dans un café ou en forêt. En autant que le travail soit fait, le télétravail peut être exécuté peu importe où le désire l’employé.

Advertisements

À propos de chdemers

Après avoir terminé son baccalauréat en études anglaises et interculturelles à l’Université Sherbrooke, Charles Demers est devenu rédacteur chez d’Astous Groupe Conseil. Depuis 2010, il rédige des documents techniques pour des demandes de crédits d’impôt à la recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE). Il est aussi blogueur. Ses sujets de prédilections se rapportent à la cuisine, les technologies, les crédits d’impôt, et le cinéma.
Cette entrée a été publiée dans Mieux Comprendre, Mieux Agir!. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s