La sédentarisation du travailleur moderne

Sédentarisation

Avec l’explosion des technologies de l’information, il est de plus en plus facile d’exécuter tout ce qu’on a à faire au cours d’une journée à partir de chez soi. Toutefois, cette possibilité peut aussi amener son lot de désavantages.

Mettre le bout du nez dehors

Internet et les technologies de l’information facilitent grandement tous les aspects de notre vie à un point tel où on n’a plus à mettre le bout du nez dehors.

Entre autres, le commerce électronique s’est beaucoup développé au cours des dernières années, et ce, pas uniquement grâce aux crédits d’impôt pour le développement des affaires électroniques (CDAE). La demande pour ce type de commerce s’est accrue auprès des consommateurs, car ils n’ont alors plus besoin de se déplacer physiquement pour choisir leurs articles. Ainsi, ils peuvent faire leur épicerie ou acheter leur garde-robe d’été en ligne.

L’industrie du divertissement a également changé au cours des dernières années. Avec l’arrivée des tablettes, il n’est plus nécessaire de sortir pour récupérer le journal sur le porche, pour aller à la tabagie s’acheter la nouvelle édition de son magazine préféré ou en librairie pour s’acheter un livre. La venue des systèmes de cinéma maison a quant à elle aussi transformé la vie des cinéphiles, qui n’ont plus besoin de se rendre au cinéma pour visionner un bon film. Grâce à de nombreux services web, il est possible d’écouter sur son poste de télévision une série télé ou un film.

On pourrait croire que la technologie ne serait pas en mesure de couvrir l’ensemble des besoins qui sont essentiels tel qu’aller promener son chien. À ce stade, certains penseraient tout simplement à sous-traiter cette tâche comme on le ferait pour l’entretien paysager d’un terrain. Or, tout comme la tonte du gazon, il est possible d’utiliser un robot. En effet, un drone peut s’occuper de la promenade du chien.

Le manque d’exercice

Pour plusieurs, la possibilité de tout faire en ligne permet de disposer de plus de temps dans une journée ou dans une semaine. Cependant, il peut y avoir un problème si ce surplus de temps est passé à travailler assis. De plus en plus d’études démontrent que travailler assis plus de 8 heures par jour est dommageable pour la santé.

En tant que nouveau télétravailleur, je me suis vite aperçu que si je ne m’accordais pas un peu de temps pour moi au cours de ma journée de travail, je pouvais mettre ma santé en péril. Cependant, lorsqu’on n’est pas habitué, il peut s’avérer difficile de trouver le temps nécessaire. Mais si l’on cherche un peu, il est possible de trouver des solutions. En voici quelques-unes :

Travailler debout ou couché : Pour contrer les effets négatifs causés par une position de travail assise, on sent de plus en plus l’urgence de trouver une solution alternative. C’est pour cette raison que de plus en plus d’Américains adoptent les bureaux surélevés, dont certains modèles sont assortis de tapis roulants pour maximiser l’effort physique. Pour les plus paresseux, une société japonaise vient de mettre en marché un poste de travail permettant de travailler couché.

Être plus productif en moins de temps : On a découvert en étudiant les habitudes de travail de plusieurs employés que le secret pour maintenir un haut niveau de productivité tout au long de la journée n’est pas de travailler plus longtemps, mais de travailler plus intelligemment avec des pauses fréquentes. Ainsi, au lieu d’effectuer 8 heures de travail consécutives, ces employés travaillent intensivement pendant 52 minutes et se reposent pendant 17 minutes avant le prochain segment de travail.

Bref…

Il existe de nombreuses solutions pour contrer les effets négatifs de la sédentarisation des travailleurs modernes. Le plus difficile reste donc à faire : les mettre en application.

Crédit photo : Disney

Advertisements

À propos de chdemers

Après avoir terminé son baccalauréat en études anglaises et interculturelles à l’Université Sherbrooke, Charles Demers est devenu rédacteur chez d’Astous Groupe Conseil. Depuis 2010, il rédige des documents techniques pour des demandes de crédits d’impôt à la recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE). Il est aussi blogueur. Ses sujets de prédilections se rapportent à la cuisine, les technologies, les crédits d’impôt, et le cinéma.
Cette entrée a été publiée dans Crédits d'impôt, Innovations, Mieux Comprendre, Mieux Agir!, Technologie. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s